Eveil des Sens

La socio-esthétique a enfin trouvé une structure concrète pour s’inviter dans les centres hospitaliers du Grand Lyon, les centres sociaux et établissement spécialisés…

Naissance de l’association

 

L’association Éveil des Sens de loi 1901 est née de la rencontre entre Jérôme Berthelon, créateur de Berthelon La Boutique, et Agnès Arquillière, socio-esthéticienne par passion.

Et c’est ainsi qu’est née leur envie commune de venir en aide auprès de populations souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité : physique (maladie, accident, intervention chirurgicale, vieillesse, cancer ), psychique (maladie mentale, alcoolisme, toxicomanie) ou en détresse sociale..

 

 

 

Agnès,

Première socio-esthéticienne salariée de l’association.
Intervient au Centre Léon Bérard – Lyon.

Formée au Codes à Tours, école de socio-esthéticiennes reconnue par l’Etat, Agnès travaille depuis de nombreuses années tout en douceur sur l’estime de soi et le confort de ses patientes. Ses remèdes : des soins du corps, du visage et du maquillage ! C’est au travers des soins prodigués au Centre Léon Berard, qu’Agnès réapprend aux patientes les gestes basiques pour se sentir belles à nouveau : comment se remettre en valeur, prendre soin de son visage, camoufler une cicatrice… et retrouver le plaisir d’être une femme à part entière.

Soins de socio-esthétique
Soins de socio-esthétique

« Un moment de bien-être où les maux s’apaisent et l’image de soi redevient positive. »

L’association Éveil des Sens c’est aussi une structure qui permet aux socio-esthéticiennes d’avoir un statut de salarié. Nous avons la chance en France d’avoir ce potentiel de socio-esthéticiennes reconnues. Ce titre de « socio-esthéticienne » représente un label de qualité validé par le Ministère de la Santé et reconnu par l’État et de nombreux professionnels du monde médical et social.

 

La pratique de la socio-esthétique par des professionnelles qualifiées prend en compte l’humain fragilisé et en état de souffrance dans sa globalité : corps – coeur – âme. Éveil des Sens cherche à développer cette pratique aussi bien dans le médical (hôpitaux, soin de suite…), le social, les maisons de retraites, la psychiatrie…afin de laisser aux socio-esthéticiennes toute leur énergie pour prendre soin de leurs patients ou participants.

 

Nous laissons et demandons à nos socio-esthéticiennes une certaine autonomie dans leur travail. Pour pouvoir travailler ensemble il faut être titulaire du diplôme de socio-esthéticienne délivré par le CODES ou avoir un parcours professionnel qui justifie de connaissances et compétences complémentaires sur les pathologies rencontrées en milieu médical et social.

Nous fournissons tous les produits (soin visage, soin corps, maquillage, huile de massage…) et le petit matériel nécessaires aux soins.

Nous ne travaillons qu’avec des produits de qualité (la Roche Posay, Couleur Caramel, Estime & Sens,…).

 

L’association finance également un projet de recherche présenté par Mariane Lecointe Psychologue clinicienne. L’objectif de la recherche est d’étudier de quelle manière les ateliers collectifs de socio-esthétique peuvent avoir des effets sur l’état d’esprit et la vie émotionelle des participantes. Cette étude a pu voir le jour grâce à l’obtention d’un appel à projet lancé par le Crédit Mutuel.

 

Eveil des Sens offre à ses socio-esthéticiennes une supervision de l’analyse de la pratique et perfectionnement relationnel pour être toujours disponible psychologiquement lors de leurs interventions auprès des personnes qu’elles rencontrent. Avec cette association, nous souhaitons faire découvrir et rendre plus accessible l’accès à ce potentiel de professionnelles au service du bien-être d’une population souffrante.

 

Depuis Mai 2008, Eveil des Sens a permis la mise en place de socio-esthéticiennes sur de nombreuses structures hospitalières, centres sociaux… de la région. Aujourd’hui nous avons 7 socio-esthéticiennes présentent sur :

 

  • Hôpital Lyon Sud, Service gynécologique du professeur Golfier
  • Hôpital Femme Mère Enfant (Service Gynécologie Cancérologie)
  • Hôpital de Trevoux ( Soin de suite, Gériatrie)
  • Hôpital Neurologique (Cancérologie)
  • Hôpital Cardiologique (Cancérologie)
  • Clinique de La Sauvegarde
  • Pension de famille / Résidence sociale ARALIS

Proposer des soins esthétiques et de bien-être

Retrouvez de belles sensations de bien-être 

Soins et massages bien être à Lyon

Soins de qualité

Des soins de bien-être personnalisés pour améliorer votre qualité de vie et vous apporter sérénité.

Eveil des Sens - soins adaptés

Soins adaptés

Selon vos besoins et vos pathologies votre socio-esthéticienne vous prodiguera le soin le mieux adapté.

Eveil des Sens - soins par des professionnelles

Soins par des professionnelles

Un temps d’écoute autour du rapport au corps, un regard bienveillant et non jugeant d’une professionnelle diplômée.

Des conseils beauté et bien être pour personnes fragilisées

Eveil des sens s’adresse exclusivement aux hommes, femmes et adolescents fragilisés et en état de souffrance corporelle (anorexie, cancer, obésité, maladies cardiaques, handicap, accident, maladies auto-immunes et autres,  dialyse, interventions chirurgicales, diabète, hépatites, grossesses à risque, dyschromies du visage ou du corps, gériatrie…), psychique (bipolaire, alzheimer…) ou sociale à qui nous proposons des soins esthétiques de confort en structure (chambre d’hôpital, maison de retraite, centre de repos…) ou des soins esthétiques à domicile sur Lyon et sa région. Pour cela il suffit de nous contacter soit directement par téléphone, soit via mail.

Eveil des sens c’est permettre aux personnes en état de souffrance, en perte progressive de leurs facultés, avec des difficultés de mobilité, victimes de dyschromies, en situation de handicap, avec des grossesses nécessitant un alitement permanent…etc, de prendre soin de soi sans avoir à se déplacer.

« Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester »

Proverbe Indien

L’équipe des socio-esthéticiennes

Des esthéticiennes diplômées pour établir une relation de profonde confiance.

Les soins de socio-esthétique sont prodigués par des socio-esthéticiennes qui ont une maîtrise professionnelle initiale du métier d’esthéticienne cosméticienne justifiée par l’obtention d’un CAP d’esthétique cosmétique et plusieurs années de pratique dans ce domaine; ensuite, pour les socio-esthéticiennes diplômées du CODES, une formation qualifiante complète leur cursus avec un diplôme reconnu par le Ministère de la Santé qui justifie de connaissances et compétences complémentaires sur les pathologies rencontrées en milieu médical et social.

Grâce à ce label de qualité reconnu, une socio-esthéticienne peut ainsi intervenir auprès de personnes aux pathologies lourdes, ce qui implique de posséder, en plus de ses compétences techniques, une grande capacité d’écoute afin d’aider les personnes fragilisées à se détendre et/ou à reconstruire leur image.

équipe de socio esthéticienne

Angeline, socio-esthéticienne, intervient à l’hôpital Lyon Sud.

Après avoir terminé mes études d’esthéticienne (CAP ET BP) en 2006, j’ai ‘intégré la formation du CODES de socio esthétique dans le but de m’orienter auprès d’un public fragilisé, avec comme outil des techniques esthétiques. Faute de poste en socio esthétique, j’ai exercé le métier d’esthéticienne en institut traditionnel de 2007 à 2012. Depuis Mai 2012, j’interviens à l’hôpital Lyon Sud en unité de cancérologie, en tant que socio-esthéticienne, grâce au financement de la Ligue Contre le Cancer du Rhône, et de l’association Eveil des Sens. Je me déplace auprès des patients dans leur chambre ou je les reçois dans une cabine dédiée.

Aurélie, socio-esthéticienne, intervient en ateliers auprès de structures sociales (CCAS…).

Ma volonté de pratiquer en tant que socio-esthéticienne me vient de longue date et résulte de mes différents parcours étudiants et professionnels (médico-social, psychologie, esthétique).
Apporter un mieux-être en réconciliant le corps et l’esprit me permet d’allier mes compétences et mes valeurs. La force de la socio-esthéticienne est de pouvoir s’adapter à son milieu; il n’est donc pas nécessaire d’avoir un espace dédié à la socio-esthétique : les séances individuelles peuvent se faire au lit du malade et les séances collectives dans une salle de restauration.

Carole, socio-esthéticienne, intervient à l’hôpital Femme Mère Enfant, à l’hôpital cardiologique et neurologique, auprès des aidants au SIPAG de Craponne .

Depuis la fin de mes études d’esthétique, je souhaitais devenir socio-esthéticienne. Je voulais utiliser l’esthétique comme un véritable outil vers le mieux-être, hors des sentiers classiques des centres de beauté et SPA.
J’ai travaillé huit ans en institut de beauté afin de maîtriser parfaitement les techniques esthétiques, puis j’ai suivi la formation du CODES en 2012. Depuis l’obtention de mon diplôme, je travaille en milieu hospitalier.
La socio-esthétique a pour visée d’apporter confort et bien-être à un corps souvent malmené par la maladie, le handicap, la vie quotidienne souvent stressante; de se sentir mieux dans son corps, dans sa tête en retrouvant sa confiance ainsi qu’une image revalorisée de soi et de bénéficier de conseils adaptés à ses besoins et capacités.
Mon but est de permettre à tous de bénéficier de soins de détente et de bien-être, et continuer à s’accorder des temps pour soi, sans se sentir exclu à cause de la maladie, du handicap ou d’une quelconque détresse sociale.

Eva, socio-esthéticienne, intervient à l’hôpital St Luc St Joseph en cancérologie.

Après un Bac ES, j’hésitais entre psycho et esthétique. J’ai tranché pour l’esthétique dans le but de rentrer plus vite dans la vie active. Mais assez rapidement il me manquait quelque chose… Je pensais me réorienter puis suite à un changement de vie personnelle j’ai travaillé ponctuellement dans un hôpital et ce fût une évidence ! Si seulement je pouvais utiliser l’esthétique pour prendre soins des patients…

J’ai ainsi découvert qu’il existait la Socio-Esthétique et je me suis formée au CODES à Tours. Cette fois-ci je me sentais à ma place, tout prenait du sens… Quel satisfaction d’établir un soin relationnel et d’embellir, redonner confiance, détendre, soulager, réconforter des personnes fragilisées.
Cela fait 11 ans que j’exerce ce beau métier dans différents services, c’est toujours aussi épanouissant et enrichissant pour moi.
Chaque personne étant unique, chaque soin l’est aussi…

Laëtitia, pratique la socio-esthétique depuis 12 ans, intervient à l’hôpital de Trévoux, la clinique Sauvegarde, en centres sociaux (ARALIS, CCAS…).

Esthéticienne diplômée depuis 1999, je me suis aussi formée en relation d’aide par le toucher de confort et de conscience, ainsi qu’en thérapie psychocorporelle.
C’est en alliant ces pratiques que je propose des ateliers par le biais de l’association Éveil des Sens, en centres sociaux et missions locales; et des accompagnements individuels à l’hôpital de Trévoux en soins de suite, en soins palliatifs, auprès de personnes agées en EPHAD ainsi qu’en cabinet.
L’esthétique devient alors un outil de médiation avec l’être tout entier pour rencontrer son corps, sa peau, sa beauté, son bien-être, sa douceur… le temps d’un soin, le temps de prendre soin, le temps de se poser un instant, de se donner et de recevoir…

Muriel, socio-esthéticienne, intervient à la Clinique Trénel à Ste Collombe, à la Clinique Protestante de Lyon et sur diverses autres structures sociales (ARALIS…).

Au cours de mes 15 années de pratique en esthétique auprès d’une clientèle d’institut de beauté, j’ai pu constater à quel point les soins esthétiques participaient aux mieux-être des clientes. Depuis longtemps j’étais persuadée qu’en apportant ces mêmes soins à des personnes en souffrance physique ou psychologique, je pourrais participer à ce qu’elles retrouvent l’estime d’elles-mêmes. Je me suis donc spécialisée en milieu médical et social en suivant la formation certifiante proposée par le CODES au CHU de Tours pour devenir socio-esthéticienne.
Depuis j’ai pratiqué ce métier au chevet du lit des patients dans les services de cancérologie aux HCL de Lyon puis à la clinique Trénel en tant que salariée de l’association Éveil des Sens. Je travaille également pour d’autres associations avec le même public. La socio-esthétique est offerte aux patients grâce au financement de la Ligue contre le Cancer. L’association Éveil des Sens me permet de bénéficier du statut de salariée et d’un véritable soutien psychologique grâce à des groupes d’analyses de la pratique. C’est aussi une belle occasion de rencontrer d’autres professionnels qui travaillent avec le même objectif : apporter bien-être et confort aux personnes fragilisées. Nous sommes peu nombreuses sur Lyon et faire partie de cette association me donne le sentiment d’être soutenue et reconnue dans ma pratique de socio-esthéticienne.